rentrée en maternelle

La rentrée en maternelle  : Après la reprise du travail par la maman, après la crèche, une nouvelle étape importante pour votre enfant s’annonce. Il arrive que les parents soient très angoissés à l’idée que cette rentrée. Ils craignent de communiquer  leur angoisse à l’enfant.  « Est-ce que cela va bien se passer ? » « Pourvu qu’il ne pleure pas quand je vais le laisser ». Parfois même, ce sont les parents qui ont les larmes aux yeux tant cette rentrée en maternelle est riche en émotions.

Votre bébé devient « un grand ». Comment préparer sa rentrée en maternelle ? Comment s’organiser pour que ses premiers jours à la maternelle se déroulent au mieux ? En 10 points, quelques conseils faciles à mettre en oeuvre pour que cette rentrée en maternelle reste un moment serein pour l’enfant et pour ses parents.

1/ On prépare le grand jour

Quand c’est possible, on visite l’école avec l’enfant à l’occasion des journées « portes ouvertes ». Cela lui permet de se familiariser un peu avec les lieux, de rencontrer sa future maîtresse ou son futur maître. On prend le temps de lui expliquer comment ça va se passer, de passer devant l’école de temps en temps…

On lui fait découvrir ce qu’est l’école maternelle grâce à quelques livres : t’choupi rentre de l’école, ou si l’enfant est très jeune : petit ours brun veut aller à l’école.

petit-ours-brun-ecoletchoupi-ecole

Si cela est possible, il est préférable d’aller acheter son petit sac à dos avec lui.
Cela lui permettra de prendre conscience que dans quelques semaines, il sera un grand : il ira à l’école.
S’il a participé à l’achat de son petit sac à dos, il voudra le mettre rapidement et tout aussi rapidement partir à la maternelle

Quinze jours à 3 semaines avant la rentrée : on avance progressivement l’heure du coucher  afin qu’il prenne son futur rythme et ne sois pas fatigué pour le jour J.

2/ Le jour J : on s’organise

Le soir qui précède.

La veille de la rentrée en maternelle, on prépare les vêtements de l’enfant. On choisit de préférence des vêtements, des chaussures faciles à enlever afin que cela ne soit pas compliqué pour la pause « pipi » ou pour la sieste. Si possible, on choisit avec lui une tenue qu’il aime porter afin qu’il se sente à l’aise.

Il peut être utile de parler avec lui du lendemain, redire comment cela va se passer. On prend le temps de l’apaiser s’il semble angoissé.

On se réveille plus tôt.

Le matin du jour J, on évite que ce soit la course afin que tout le monde reste zen. Un quart d’heure de plus peut faire la différence entre un matin « speed » et un matin « zen ».

On le couche plus tôt.

Si on voit qu’il reste fatigué le matin, c’est qu’il n’a pas assez dormi. Les jours suivants : on fait en sorte de le coucher plus tôt le soir, afin qu’il ait le nombre d’heures de sommeil nécessaire.

Le petit déjeuner.

Même s’il n’aura peut-être pas trop d’appétit le premier matin, on lui prépare un bon petit déjeuner avec des choses qu’il aime plus particulièrement.  Si cela est possible, on le prend en famille afin que cela soit un moment agréable et réconfortant pour lui.

3/ On reste zen

Un enfant perçoit l’anxiété de ses parents, alors un tout petit effort… On se rappelle que la maternelle va lui permettre de grandir.
Moins on stresse, plus l’enfant va se sentir en confiance.
Bien entendu, on ne raconte pas nos plus mauvais souvenirs d’école…

On transmet donc enthousiasme et confiance et on évoque les points positifs : son petit copain Thimothée qui rentre en maternelle lui aussi, des nouvelles activités, des nouveaux petits copains à la récréation, le toboggan de l’école, des chansons ou comptines nouvelles, du dessin, de la peinture…

On n’en fait pas des tonnes non plus afin qu’il ne soit pas déçu car cela ne correspondrait pas à ce qu’on lui a dit…
Et on n’oublie pas de faire confiance à la maîtresse ou maître. Il/elle a l’habitude des rentrées et va aider à ce que les premiers jours de cette rentrée en maternelle se déroulent bien.

4/ On prévoit un petit doudou dans le sac à dos

On évite peut-être d’emmener « LE DOUDOU », celui auquel il tient plus que tout.
Soit on achète un doudou jumeau pour l’école, soit on lui demande lequel de ses petits doudous, il veut emmener avec lui à l’école et on le marque afin qu’il ne soit pas perdu.
Votre petit « grand » a encore besoin d’en avoir un avec lui, surtout les premiers jours. La maîtresse et l’ATSEM apprécieront cette attention, mais renseignez-vous au préalable auprès d’elles pour connaître les habitudes de l’école à ce sujet.

5/ Mais également :

Un change pour les petits accidents.

Un goûter, si besoin, que l’on met dans une petite boîte à goûter pour le protéger. Mais là encore, renseignez-vous à l’école car il est parfois fourni.

On marque les vêtements pour éviter qu’ils ne se perdent : le site nominette.fr propose des étiquettes à coudre ou à repasser que l’on peut personnaliser.

6/ La rentrée en maternelle à temps partiel

Selon l’âge auquel l’enfant entre à la maternelle, il peut commencer lors d’une « rentrée intermédiaire » : aux vacances de Pâques par exemple.
Il est également possible que l’enfant intègre la maternelle à temps partiel, au début. S’il a encore besoin de faire une grande sieste l’après-midi, on peut le mettre à l’école le matin et le garder à la maison l’après-midi. Sa nounou peut peut-être venir le chercher le midi.

7/ On l’accompagne tous les deux à l’école

Le premier jour, lorsque cela est possible, on l’accompagne tous les deux. C’est un moment important pour lui.
Avant de repartir, on prend quelques minutes pour découvrir sa classe avec lui, pour regarder avec lui les jouets, le coin livres…

L’au-revoir : il vaut mieux ne pas faire traîner la séparation en longueur. On lui dit « au-revoir, à ce soir. C’est maman (papa, mamie…) qui revient te chercher », afin qu’il n’ait pas un sentiment d’abandon et qu’il comprenne bien qu’on va revenir le chercher.
Il convient de faire simple et zen.
On garde à l’esprit que les enfants arrêtent de pleurer dès lors que les parents ne sont plus là.

8/ Le retour à la maison le soir

Les premiers soirs, on s’organise pour que l’un des deux aille le chercher à l’école. C’est souvent à ce moment-là qu’il va raconter sa journée.

Ne l’envahissez pas de questions. Demandez-lui juste si c’était bien. Laissez-le s’exprimer et écoutez.

9/ On prend le temps pour les petits rituels du soir

On préserve les petits rituels du soir qui sécurisent l’enfant, en y accordant peut-être un peu plus de temps pendant cette période. On privilégie le temps du bain où l’on joue avec lui, la petite lecture du soir avec papa ou maman où il parlera peut-être aussi des petits évènements de l’école.
La vie continue comme avant. Il est juste devenu un « grand » qui va à l’école désormais.

10/ Et on profite de ces moments-là…

 

 

 

Rentrée en maternelle : 10 conseils pour la réussir
5 (100%) 1 vote
PARTAGER
Article précédentVergetures et Grossesse : c’est quoi ? comment les éviter ?
Article suivantHistoires de Papa : Le porte bébé
Claudine

Je suis une maman d’expérience, working-maman qui essayé de concilier pendant de nombreuses années, avec plus ou moins de bonheur sa vie de maman, sa vie de femme et sa vie professionnelle. Je souhaite vous faire partager ces petits conseils, ces petites astuces qui facilitent la vie d’une working-maman, mais également évoquer ces doutes qui assaillent tous les parents.

Laisser un commentaire