voyager avec un bébé

Fans de voyages, nous n’avions pas envie de laisser tomber cette passion après l’arrivée de bébé. Cette année, nous nous sommes lancés et avons décidé de partir en voyage en famille pour les vacances d’été.
A 21 mois, Arthur nous a donc suivis pour une aventure norvégienne !
Entre partage d’expérience et petits conseils, je vous raconte comment j’ai fait pour voyager avec un bébé :

Peut on voyager avec un bébé ?

Voyager avec un bébé, oui c’est possible. Mais il faut savoir dans quel genre de vacances l’on s’embarque : les siestes, les couches, bébé sur les genoux dans l’avion, la poussette à prévoir, un siège auto dans le voiture de location à payer en plus… Pour un partir en famille il faut composer avec tout ça !

Quel destination pour voyager avec un bébé ?

Elle est à choisir en fonction de vos envies et de bébé également, pas la peine de partir en Malaisie s’il supporte mal l’humidité, ou en Islande s’il s’enrhume avec un coup de vent !
Arthur étant très clair de peau et supportant mal les grosses chaleurs, nous avons choisi la Norvège ! Dans ce pays, comme dans toute la Scandinavie, tout est prévu pour les enfants, ce qui a motivé notre choix. Le vol étant de 2h30 environ, cela nous paraissait raisonnable pour prendre l’avion avec un bébé pour la première fois.
Nous avons réservé les billets quelques mois à l’avance, trouvé une voiture de location, des air b n b et des hôtels… Et c’est parti pour la Norvège fin aout. Au programme : 5 jours à Oslo et 4 jours dans la campagne du sud jusqu’à Kristiansand.

Préparer le départ

Comment voyager avec un bébé sans prendre 20kg de bagage juste pour lui ?? Nous avons seulement pris quelques tenues, le strict minimum, mais nous nous étions assuré que les logements que nous occupions étaient équipés de machines à laver. Nous avions également prévu sa turbulette pour ne pas qu’il soit complètement dépaysé et évidemment une de ses peluches fétiches. Pour les pics nics un bavoir en plastique facile à rincer et un petit gobelet spécial bébé ont fait l’affaire.

Nous avions également prévu un stock de couches classiques pour la semaine, les prix étant très élevés en Norvège (et finalement là bas tout est trèèès cher, sauf les couches qui le sont beaucoup moins qu’en France !) et les couches piscine Huggies et la créme solaire ISDIN Fotoprotector Pediatrics spéciale enfants, que j’ai eu la chance de pouvoir tester grace à BEBITUS (je vous en reparle plus loin !)

produits bebitus test
Tout ceci étant dans la valise en soute, nous avions conservé quelques couches, des lingettes, de l’eau et des gâteaux pour rentrer dans l’avion.

Difficile pour Arthur de saisir le fait que nous allions justement prendre l’avion. Nous l’avons tout de même préparé pour ne pas qu’il soit trop surpris, en lui répétant souvent. Il avait donc hâte de partir en vacances, et était impressionné quand nous sommes enfin monté dans l’avion !

L’attente : Prendre l’avion avec bébé

attente-arthur-avionLe jour du départ tout comme le jour du retour, nous sommes arrivés à l’aéroport en avance, et nous sommes retrouvés à la porte d’embarquement avec plus d’1H d’attente.

A 21 mois, Arthur est passionné par les véhicules, alors c’était le paradis ! Entre les avions, les portes bagages, les camions et tous les autres véhicules spécifiques à l’aéroport… De plus il a de quoi s’assoir, des boutiques qui proposent à manger et à boire, des sanitaires adaptés pour le changer, en résumé, l’attente à l’aéroport était vraiment simple contrairement à ce que nous pensions !

Les Transports

Nous avons utilisé tous les transports possibles ou presque pendant une semaine :

L’avion :

avion-bebe-arthurPrendre l’avion avec un bébé, c’est une expérience variable selon son âge… Mais à moins de 2 ans, Arthur devait voyager sur mes genoux, et côté fenêtre. Le top pour observer les nuages et jouer avec le pare soleil… Mais pas pratique quand il s’agit de lui dégourdir les jambes ! Lors des 2h30 de vol, nous avons dû rivaliser d’astuces pour le faire patienter

Exemple : les gommettes. A la base simplement pour être collées sur le cahier qui va avec, nous avons fini le vol avec les bras couverts. La grande tendance des vacances avec un enfant : le tatouage plus ou moins artistique « gommettes » !

Autre exemple : les vidéos. A son âge Arthur ne s’intéresse pas à Peppa Pig et Disney… Par contre il adore les vidéos youtube des sorties de caserne de pompier, des trains aux passages à niveau, des chats rigolos… (oui on trouve de tout sur Youtube !!) Il faut y penser mais ça marche ! Ce genre de vidéos peut le tenir tranquille pendant presque une heure ! Et autre astuce connue de tous, le paquet de gâteaux… OK, cela n’est pas diététique et cela fait des miettes, mais un bon paquet de gâteaux tient tranquille un enfant un petit moment !

Autour de nous dans l’avion, des parents chanceux avaient leurs enfants endormis… et d’autres moins chanceux dont les enfants pleuraient ! Pas toujours simple de voyager avec un bébé !

Le train :

La façon la plus simple et rapide de rejoindre le centre ville d’Oslo depuis l’aéroport étant le train, nous avons testé ce moyen de transport avec un Arthur épuisé par l’avion. Des usagers prévenants, un train propre et de la place pour la poussette : Arthur s’est endormi en 2 minutes !

Le bateau :

Nous avons pris une navette-bateau pour se rendre dans un fjord où se trouvent de nombreux musées. Arthur a été bien préparé avant, nous lui répétions souvent qu’il allait prendre le bateau. Il était donc très content de pouvoir y monter et a été très attentif à la mer durant la traversée d’une vingtaine de minutes.

La voiture de location :

Nous en avions besoin pour quitter Oslo et explorer le sud de la Norvège, la campagne, la côte, les villes portuaires. Lors de la réservation, nous avions spécifié que nous aurions besoin d’un siège auto. Cela fait partie des suppléments à prévoir quand on décide de voyager avec un bébé. Et surprise, en Norvège, les sièges auto se fixent dos à la route pour l’âge d’Arthur, jusqu’à parfois 6 ans! Pas pratique pour parler avec lui, vérifier s’il dort ou retrouver la tétine perdue… Mais plus sécurisé et pour lui c’est la garantie d’un panorama sur le paysage (une fois les appuie tête baissés !). Nous avions 2 journées avec 4h de route, nous en avons donc profité pour faire de nombreux stops. Arthur était à chaque fois enchanté de découvrir un nouveau lac où jeter des cailloux, un nouveau sentier de montagne où courir, un parc avec des balançoires, un petit village avec bateaux et grosses voitures à admirer. Retourner dans la voiture lors des derniers stops de la journée fut un peu compliqué, la fatigue du trajet n’aidant pas à sa patience…

Les Activités pendant notre voyage en famille

Voyager avec un bébé, c’est aussi savoir l’occuper: alors que faire une fois sur place ?
Le planning se compose de : ce qu’on peut faire quand il fait beau, et ce qu’on peut faire quand il ne fait pas beau. D’où l’importance de repérer à l’avance les activités à faire sur place.

Pour les jours de beau temps :

Musées de plein air, balades dans la ville/campagne/foret, visites des sites historiques, parcs, zoo.

Quelques exemples :

Ile aux musées (photo d’Arthur devant les maisons à toit végétal) : Située à 30 minutes à peine de bateau du Fjord principal d’Oslo, l’ile de Bygdoy regroupe nombre de musées intéressants pour les enfants mais aussi de beaux quartiers pavillonnaires où se promener à pieds ou en poussette. Parmi les musées, celui du folklore norvégien, qui regroupe plus de 150 reproductions d’habitations norvégienne à travers les âges : ferme, maisons, tipis, église… Beaucoup d’animations pour les enfants, des cabanes à explorer, des tracteurs… Même les plus jeunes ont de quoi s’occuper.

Parc Frogner-Vigeland (photo Arthur devant statues de bébés) : Qui a dit que l’art était réservé aux adultes ? Les vacances avec un enfant sont enrichissantes pour tout le monde. Arthur a adoré ce parc regroupant une centaine de statuts de l’artiste Gustav Vigeland, représentant l’être humain tout au long de sa vie. Les statues de bébés lui plurent tout particulièrement. Une bouffée d’air et de verdure. A noter qu’Oslo compte de nombreux parcs tous équipés de jeux pour enfants (balançoires etc) de bonne qualité.
Les nombreux chemins de randonnées dans les forets norvégiennes : il ne suffit que de rouler 30 minutes en dehors d’Oslo pour voir de grands lacs bordés de forêts d’immenses conifères. Arthur a testé la randonnée (à son rythme) dans la foret de Kristiansand, où il a pu nourrir les canards et faire des « ricochets » dans les rivières, jouer à chat avec nous ou courir dans les petits chemins. Il ne suffit pas de grand-chose pour amuser les enfants finalement, c’est l’avantage de partir en famille !

Pour les jours de pluie : Musées, centre aquatique.

Exemple :

arthur-museeMuséum d’histoire naturelle : un grand classique qui plait toujours. Des animaux naturalisés, des insectes, des expositions ludiques, c’est le genre de musée qui plait à petits et grands. Un matin, nous avons tiré les rideaux pour y découvrir un ciel gris, des nuages, et surtout de la pluie sans interruption. C’était le bon moment pour visiter le muséum d’Histoire Naturelle de Kristiansand, ville de 90000 habitants à 4h d’Oslo. Parfait pour réviser le vocabulaire d’Arthur sur la nature et les animaux, et l’émerveiller avec des animaux comme l’ours ou le lion. La bas, tout est prévu pour les enfants et Arthur a pu profiter d’une petite cession coloriage en fin de visite.

Le test des produits Bebitus

Pour profiter au maximum de ces activités, j’ai eu la chance d’être épaulée par BEBITUS. Pour ceux qui ne connaissent pas, BEBITUS est un site dédié à la puériculture, qui propose plus de 17000 références et les livrent en 72h. Pratique pour y trouver tout pour voyager avec un bébé !

J’ai donc reçu 2 produits :
Une crème solaire haute protection : Pour profiter des jours de soleil !
Des couches piscine : Pour se réfugier au centre aquatique les jours de pluie !

La crème ISDIN Fotoprotector Pediatrics :

La Norvège est un pays froid mais le soleil y tape autant qu’en montagne. J’ai donc pu testé la crème solaire dès le premier jour, que nous avons passé entièrement dehors. C’est une crème SPF50 Visage et Corps, appropriée aux enfants et surtout à la peau claire d’Arthur. Je ne connaissais pas cette marque, je me suis donc un peu renseignée, il s’agit de ISDIN, une marque espagnole spécialiste de la beauté et de la santé de tous les types de peaux. Fondée à Barcelone il y a 40 ans, ISDIN est désormais vendue dans toute l’Europe.

Premier bon point : l’ouverture très pratique. Il n’y a pas de bouchon (que l’on perd forcément dans le sac ou dans le sable…) : il suffit de tourner le spray pour l’ouvrir.

Deuxième bon point : ça sent bon !
De plus, ça ne colle pas sur les mains de manière désagréable, la crème s’étale bien avec le système de spray. Rapide ! Arthur est protégé en 10 secondes.
Après une journée entière au soleil, et plusieurs retouches de crème solaire, Arthur n’a pas un seul rougissement. Et nous non plus, parcequ’on lui a emprunté sa crème… chut, on lui dira pas ! Produit adopté, un indispensable de notre voyage en famille !

Isdin-creme-solaire-2ISDIN-CREME-SOLAIRE

Je découvre

Les couches Huggies Little Swimmers :

Il ne fait pas toujours beau en Norvège… Heureusement il existe beaucoup de centres aquatique où se réfugier en cas de pluie. J’ai donc eu l’occasion de tester les couches de piscine Huggies. Marque mondialement connue, j’avais déjà toute confiance en ce produit avant même ce test. Il s’agit d’un paquet de 19 couches, j’avais donc choisi une taille volontairement plus élevée que celle actuelle d’Arthur pour qu’il puisse en profiter plusieurs mois (on ne va pas à la piscine tous les jours !). Avec leur poisson Némo aux couleurs vives, elles ont fière allure et facilement reconnaissables ! .

Elles s’enfilent facilement et leurs bords larges permettent un bon maintien même après une dizaine de passage par le toboggan du moyen bassin. Elles ne coupent pas le ventre grâce à un élastique souple. Au bout d’1h30 dans l’eau, la couche n’est pas gonflée, et a bien joué son rôle : un 20/20 pour les Huggies !

arthur-piscine-huggies

Je découvre

La vie quotidienne quand on voyage avec un bébé

Le logement :

Nous avions opté pour des Air b n b afin d’avoir une cuisine et deux chambres. Le premier dans le centre ville d’Oslo, le deuxième sur les hauteurs de Kristiansand, ville portuaire du sud de la Norvège. Du haut de ses 21 mois, Arthur s’adapte très vite aux nouveaux environnements, c’est l’avantage de cet âge. Pas de soucis pour lui donc, qui a pris ses quartiers tout de suite et s’est approprié le logement. Cependant, cela reste bien différent de sa maison française : ici, pas de lit à barreaux, pas de lit parapluie, pas de coffre à jouets, pas de table à langer, pas de baignoire, pas de chaise haute…

Le coucher :

Nous pensions le faire dormir dans l’une des chambre qui possédait un matelas 2 places au sol, pendant que nous occuperions la chambre parentale. Mais Arthur ne l’entendait pas de cette oreille et n’a jamais voulu dormir seul dans cette pièce vide de meubles et de décoration, avec juste un matelas au sol… Nous avons donc du ruser et s’endormir avec lui, pour ensuite retourner dans le salon pour profiter de nos soirées en amoureux. Et oui, on oublie pas les moments à deux, même quand on part voyager avec un bébé !

Les repas :

Nous avons alterné entre petits pots et repas froids (la salade de tomates jambon étant le repas préféré d’Arthur… fin gourmet), pris à des horaires très variables en fonction des siestes et des visites de la ville. Nous n’avons été à cheval que sur l’heure du couché, que nous essayions de tenir vers 21h chaque soir. Le reste du programme comme les repas a été beaucoup plus aléatoire, mais après tout c’est les vacances !
Le dernier jour, nous avions réservé un hôtel près de l’aéroport, qui nous avait gentiment proposé un lit parapluie avec coussin et couette enfant. C’est toujours agréable de se voir faciliter la vie quand on a décidé de voyager avec un bébé !

Sorties avec la poussette :

Et oui, qui dit bébé dit poussette ! Le porte bébé et l’écharpe existent me direz vous, mais à 21 mois et 13 kg, Arthur pèse lourd pour des heures de promenade ! Nous avons donc pris notre poussette pour le voyage.

A l’aéroport, 2 possibilités : soit mettre la mettre en soute directement à l’enregistrement des bagages, mais avec les bagages spéciaux (sans supplément tarifaire), soit la garder jusqu’au pied de l’avion (et donc passer la sécurité avec) et la laisser au personnel qui la range en soute. A l’arrivée, la poussette arrive sur le tapis des bagages spéciaux. Ces options ne dépendent pas que de vous mais aussi des règles fixées par les aéroports et compagnie (qui ne pensent pas toujours à ceux qui souhaitent voyager avec un bébé…), nous avons donc testé les deux cas de figure.

La poussette nous a ainsi suivi pour toutes nos visites et balades, bien qu’Arthur ai marché et passé beaucoup de temps sur les épaules pour mieux pointer du doigt et commenter tout ce qu’il voyait. Mais après 3h de ballade, nous étions contents de pouvoir le déposer dans sa poussette ou de profiter d’elle pour la sieste pendant les visites.

arthur-poussette

Sieste :

Nous avons testé la sieste en poussette et la sieste au logement. Pour Arthur, il n’y a pas photo, sieste dans la poussette : 1H et réveil grognon, sieste dans le logement : 3-4h et réveil en fanfare et de bonne humeur toute la journée !

BILAN

Nous avons passé une semaine tous les 3, 24H/24 ensemble juste tous les 3. Un vrai voyage en famille. Cela a renforcé encore plus nos liens et crée des souvenirs inoubliables pour nous 2, et des belles photos à montrer pour Arthur. Arthur est revenu en France avec un langage beaucoup plus développé, il commence à faire des phrases et utiliser des verbes… Il imite l’avion qui décolle et les animaux qu’il a vu pendant notre séjour.

Ca n’a pas de prix de l’avoir vu rire et s’amuser, commenter tout ce qu’il voyait, s’épanouir tout simplement.
La Norvège est un pays idéal pour les fans de nature et les enfants car tout est pensé pour les petits. Les norvégiens sont bienveillants et de nombreuses activités et balades sont possibles pour tous les âges.
Nous avons eu la chance d’être épaulés par BEBITUS qui nous a permis de tester 2 indispensables des vacances avec bébé, les couches piscine et la crème solaire haute protection !

Bien sur il a fallu s’adapter un minimum au rythme d’Arthur, se lever tôt, lui faire faire quelques longues siestes dans un lit, changer des couches dans les sanitaires de musées ou d’aéroport, et lui faire manger les petits pots norvégien aux gouts parfois… spéciaux ! C’est ça aussi voyager avec un bébé !

En conclusion, que du positif dans ce voyage, nous avons hâte de repartir en famille à l’étranger pour découvrir d’autres pays scandinaves. Si vous voulez voyager avec un bébé ne vous mettez pas de barrières avec un peu d’organisation tout ira bien.

Témoignage : Comment voyager avec un bébé
3.9 (77.5%) 8 votes
PARTAGER
Article précédentMaman organisée : le secret pour rester zen
Article suivantValise de maternité : j’ai pensé à tout ?
Lucile

Lucile, assistante administrative la journée et maman créative les soirs et week ends, globe trotteuse pendant les vacances, accompagnée d’un jeune viking né en novembre 2015, et folle amoureuse d’un grand viking. Projet de voyages avec Bébé… on en reparle très vite! #bandedeblonds #familleviking

2 commentaires

Laisser un commentaire